Un week-end dans les Alpes

Le week-end dernier, nous avons fait notre première escapade en dehors de Vienne : direction Mariazell, petit village situé dans la région du Steiermark! Mariazell est célèbre pour ses pèlerinages (petite pensée pour mon papa) et pour sa station de ski. Elle a été fondée au XIIe siècle par un moine prénommé Magnus, qui y fit construire une chapelle. Elle reçoit aujourd’hui environ 100 000 pèlerins par an, et on lui reconnait le statut de ville mariale grâce à sa magnifique basilique. Elle est d’ailleurs jumelée avec Lourdes en France.

Le village, lui-même situé à plus de 800m d’altitude est entouré par les Alpes de Styrie, notamment le sommet de la Bürgeralpe (situé à 1267m d’altitude) de la station du même nom. La montagne est entièrement recouverte de forêt et le domaine skiable y a été tracé de manière artificiel. Dimanche matin, fraîchement reposés, nous décidons de nous lancer dans l’ascension de la Bürgeralpe! Notre appartement est situé juste en bas du sentier qui y mène. Ils annoncent 1h 15min, pour un dénivelé de 400 mètres. Avec les filles, on se fixe un maximum de 2 heures… Les conditions sont bonnes, il fait 15° et le soleil brille. Hannah choisit un bon bâton. Elle marchera la totalité de la randonnée et grimpera jusqu’en haut! Léonie préférera apprécier le paysage depuis les bras de son papa. Le panorama est à couper le souffle. J’avais oublié à quelle point les Alpes sont magnifiques. En arrivant au sommet, la fatigue laisse place à l’euphorie. Nous avons de la chance car aujourd’hui c’est la Herbstfest, les autrichiens fêtent l’entrée dans l’automne. Au programme, fanfares, danse en habits traditionnels et bien sûr à boire et à manger… spécialités à ne pas manquer le goulash de potimarron, et le Sturm (une sorte de bourru : pas encore goûté mais beaucoup entendu parlé !)

Après avoir repris de forces, sur fond de Schnitzel et de Käsebrot, nous continuons notre exploration et nous découvrons au sommet de la station, un immense parc pour enfants, et un lac. On en profite à fond, il y a des toboggans géants, des rivières à traverser en radeau, et même un bac à sable avec des dizaines de jeux de plage et autres camions mis à disposition gratuitement. L’aire de jeux est sponsorisée par une marque de jouets : super idée! Je ne sais pas si c’est l’air de la montagne, ou les bienfaits de ma première vraie randonnée en 5 ans, mais je ressens un sentiment de pur bonheur. Je n’ai pas envie que ça s’arrête. Malheureusement il est déjà temps de repartir, la dernière cabine téléphérique pour redescendre est à 17 heures. Le vent se lève et la tombée de la nuit plus si loin. Les cabines sont modernes et cela se fait sentir sur le prix du billet, mais l’expérience en vaut la peine. Nous sommes déposés au pieds de l’appartement, le temps de passer reprendre les affaires, et nous reprenons la route pour Vienne. Bye bye Mariazell, on reviendra!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s